Sélectionner une page
Si la Palestine m’était contée

Si la Palestine m’était contée

Trop de mots… !?! Certains n’aiment pas lire. Pour eux, je commencerai donc ce billet par sa conclusion, mais en contrepartie, consentez que j’y laisse s’attarder mes adverbes et mes adjectifs. Ma relation avec la lecture étant particulière, passionnelle,...